Présentation de la messagerie Signal

Dès son lancement, l’application Signal a été plébiscitée par les groupes de défense contre la surveillance électronique. Ce service est également encensé par plusieurs personnalités publiques en raison de son haut niveau de confidentialité. Les autorités européennes recommandent même cette application sécurisée à leurs équipes. Il s’agit ainsi d’une solution intéressante pour protéger ses données personnelles. 

Présentation de Signal

À la base, le service de messagerie Signal est comparable à Viber, Facebook Messenger, Wechat, WhatsApp, Slack, Hangouts, iSMS… Il permet d’échanger des messages instantanés avec un interlocuteur ou un groupe de 1 000 personnes. Les utilisateurs peuvent par ailleurs partager des stickers, des GIF, des photos ou des fichiers. Ils ont aussi la possibilité de passer des appels vidéo ou vocaux.  

L’application mobile est disponible sous Android et iOS. Elle se décline aussi sous forme de logiciel de messagerie instantanée sous Windows, Linux et macOS. Signal se démarque toutefois par son statut non lucratif. Ainsi, le programme ne risque pas d’être utilisé pour collecter et monnayer des données personnelles. De même, les usagers sont préservés des publicités des applis et clients de messagerie. 

D’autre part, la plateforme utilise un chiffrement de bout en bout pour toutes les discussions. Les messages ne peuvent donc être consultés que par les participants à la conversation instantanée. Enfin, ce programme est intégralement open source. Ses créateurs ont en effet partagé les codes sources du logiciel et de l’application, du frontend au backend. Ces données sont accessibles au grand public sur GitHub. 

Qui est derrière la messagerie Signal ?

La messagerie Signal est issue d’un projet de longue date de Moxie Marlinspike, spécialiste du cryptage et cofondateur de Whisper Systems. En 2010, cette startup a lancé deux applications ultrasécurisées pour Android. La première, TextSecure, permettait de chiffrer les messages textes. La seconde, RedPhone, proposait de crypter les appels vocaux. La jeune pousse a été absorbée par Twitter en 2011

Après ce rachat, les deux applis sont devenues des logiciels open source. Moxie Marlinspike a quitté Twitter en 2013 et créé une nouvelle entreprise baptisée Whisper Systems. La nouvelle startup a continué à travailler sur les codes de TextSecure et de RedPhone. L’équipe a fini par décider de fusionner les deux programmes. Cette initiative a mené au développement du projet Signal à partir de 2014. 

En 2017, le cofondateur de WhatsApp, Brian Acton, a quitté Facebook suite à des divergences en matière de confidentialité. L’entrepreneur a notamment dénoncé la politique du groupe dans le domaine. L’année suivante, Acton s’est associé avec Marlinspike pour créer Signal, le programme et la fondation éponyme. 

Qui est derrière la messagerie Signal ?

Par Rido / Shutterstock

Est-ce que Signal est gratuit ?

L’application de messagerie Signal est totalement gratuite et compte le rester. En rejoignant le projet, Brian Acton a en effet donné 50 millions de dollars pour créer la Signal Foundation. Cette organisation à but non lucratif finance le développement du programme pour qu’il puisse rester open source et gratuit. Le modèle économique de l’appli repose également sur les dons et diverses subventions. 

Signal a déjà été épaulé par la Freedom of the Press Foundation, l’Open Technology Fund, la Shuttleworth Foundation et la Fondation Knight. Ces aides ont permis aux équipes du projet de prioriser la confidentialité, sans céder à la pression financière. Grâce à ses principes fondateurs, Signal fait actuellement partie des meilleures applications de messagerie instantanée du marché.

Enfin, la Signal Foundation cherche dès sa création à améliorer et à démocratiser les communications privées. De plus, l’organisation promeut l’authentique open source. Ces valeurs mènent logiquement à la gratuité sur la durée. En effet, la quête de profit nuit au respect de la vie privée et à la sécurité des utilisateurs. Les téléchargements resteront donc gratuits sur l’Apple Store et le Play Store. Le client de messagerie instantanée est aussi disponible gratuitement sur le site de la fondation Signal. 

Pourquoi utiliser Signal plutôt que WhatsApp ?

D’un point de vue technique, Signal utilise un système de chiffrement similaire à WhatsApp. Les deux applications partagent ainsi un excellent niveau de sécurité de bout en bout. Cependant, le service de messagerie de Facebook tend à augmenter la quantité d’informations personnelles collectées (historique, métadonnées, etc.). Ce phénomène a interpellé le public avec la politique de confidentialité de février 2021. 

Depuis, les consommateurs privilégient les services de messagerie instantanée tels que Signal ou Telegram. Ces acteurs sont respectueux de la confidentialité et des données utilisateurs. Le choix de l’open source représente aussi un gage de fiabilité et de transparence pour ce type d’application. Effectivement, les internautes et les développeurs peuvent vérifier les codes sources du logiciel et de l’application mobile. De plus, les risques d’abus sont réduits avec l’absence de motivations financières.

Au-delà de la confidentialité, Signal surpasse WhatsApp sur les transferts de photos. Le service permet désormais de partager des images plus facilement et de limiter la compression. Depuis la version 5.11 de l’appli, les utilisateurs peuvent personnaliser la définition des photos pour limiter les dégradations. Ils ont ainsi l’opportunité de sélectionner la qualité Standard pour réduire leur consommation de données.

Source image de couverture : DANIEL CONSTANTE / Shutterstock.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les dernières nouvelles

Vous voulez rester au courant des dernières nouvelles ?

Nous aimerions avoir de vos nouvelles ! Veuillez remplir vos coordonnées et nous resterons en contact. C'est aussi simple que cela !