Comment calculer son impact environnemental simplement ?

Votre mode de vie a une influence significative sur vos rejets de CO2. Avec le calcul de l’empreinte carbone, vous connaitrez la quantité de gaz à effet de serre émise au quotidien. Vous aurez ainsi la possibilité d’améliorer vos habitudes de consommation en conséquence. Cette démarche vous permettra également de prendre conscience de l’impact écologique des activités humaines à grande échelle.

Comment calculer son impact environnemental ?

Comment calculer son impact environnemental ?
Photo by Matthew Smith on Unsplash

Pour calculer son impact environnemental, la méthodologie de référence est le Bilan Carbone de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie). La technique a été développée à l’origine pour mesurer le niveau d’émissions de CO2 des entreprises et l’empreinte climatique de leurs activités. Cette information devrait à terme favoriser les démarches responsables et l’économie circulaire. 

L’A.B.C (Association Bilan Carbone) continue actuellement de diffuser la méthode de l’agence de la transition écologique. Ce système de comptabilisation évalue les rejets directs ou indirects de GES (gaz à effet de serre) d’une activité, d’une entreprise, voire d’un pays. D’autres acteurs ont ensuite transposé ce mode de calcul aux individus. De cette manière, chacun pourra limiter son impact environnemental.

Afin d’évaluer votre empreinte écologique, la technique la plus simple consiste à utiliser un calculateur en ligne. La WWF propose notamment ce type d’outil sur son site suisse. Concrètement, vous serez invité à répondre à 38 questions concernant vos habitudes en tant que consommateurs (carburants utilisés, modes de transport privilégiés, etc.). 

La fondation Goodplanet met également à votre disposition un outil similaire. Ce système permettra d’évaluer l’aspect nocif de vos activités pour l’environnement. Dans l’ensemble, le questionnaire englobe les sujets basiques en la matière, à savoir les transports, le logement, la consommation énergétique et le style de vie (alimentation, habillement, etc.). 

Cela dit, il faudra utiliser trois calculateurs différents pour calculer son impact environnemental en général. Dans ce cas, vous devrez évaluer individuellement l’empreinte écologique, l’empreinte carbone et l’empreinte eau. Le premier se calcule par rapport à la surface de la Terre et aux ressources disponibles. Le second se focalise sur les émissions de GES et de CO2. 

Enfin, le dernier mesure les effets écologiques de votre consommation d’eau douce en tenant compte de la réserve mondiale. Les systèmes existants ne proposent pas simultanément ces trois modes de calcul. Vous devrez donc utiliser trois outils différents. Pour les retrouver facilement, retenez juste le terme « Footprint », pour footprint calculator, carbon footprint et water footprint. 

Comment réduire son impact sur l’environnement ?

Comment réduire son impact sur l'environnement ?
Photo by Zbynek Burival on Unsplash

La méthodologie de l’Ademe représente une excellente base pour limiter l’empreinte carbone de votre foyer. Il suffit en effet de se focaliser sur chaque thématique prise en compte dans le calcul, à savoir :

  • L’impact écologique des transports ;
  • L’efficacité énergétique du logement ;
  • La portée environnementale de l’alimentaire ;
  • L’empreinte numérique.

En France, les transports représentent 29 % des émissions de gaz à effet de serre. 50 % de ces rejets proviennent par ailleurs des voitures. Une citadine thermique, par exemple, émet près de 104 grammes de CO2 au kilomètre. De leur côté, les 100 % électriques ne sont pas tout à fait neutres, notamment avec l’électricité carbonée. Les importations impliquent également des émissions non négligeables. 

Pour y remédier, il est indispensable de revoir complètement votre approche de la mobilité et privilégier entre autres :

  • Les transports en commun, le vélo et la marche pour les petits trajets ;
  • Le covoiturage pour répartir l’impact des véhicules individuels ;
  • Le train (14 grammes de CO2 au kilomètre) au détriment de l’avion (285 grammes par kilomètre).

Les performances énergétiques du logement sont tout aussi décisives pour calculer son impact environnemental. Logiquement, vous pourrez réduire votre empreinte climatique à ce niveau en :

  • Adoptant l’énergie renouvelable auprès d’un fournisseur dédié ;
  • Optimisant l’efficacité énergétique de la maison (isolation, rénovation, etc.) ;
  • Choisissant systématiquement des équipements à basse consommation.

D’autre part, l’alimentation génère une importante partie du CO2 émis en France, selon les défenseurs de l’environnement. Vous devez donc étudier sérieusement la question et réévaluer vos habitudes alimentaires. Envisagez notamment :

  • Des achats en vrac, pour éviter les emballages excessifs ;
  • Des produits locaux et surtout de saison, pour supprimer le transport ;
  • Une réduction de la consommation de viande, pour limiter les rejets de GES liés au secteur de l’élevage (14,5 % du CO2 mondial, selon Greenpeace).

Enfin, pensez à réduire l’impact environnemental du mail et des outils numériques en général en :

  • Optimisant l’usage de la messagerie électronique ;
  • Éteignant les équipements non utilisés ;
  • Améliorant la durée de vie de vos appareils (entretien, réparation, etc.).

Photo de couverture by Caroline Hernandez on Unsplash

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les dernières nouvelles

Vous voulez rester au courant des dernières nouvelles ?

Nous aimerions avoir de vos nouvelles ! Veuillez remplir vos coordonnées et nous resterons en contact. C'est aussi simple que cela !