Quel navigateur internet choisir en 2021 ?

Les navigateurs Web font partie des logiciels les plus sollicités sur un ordinateur, pour le travail et les loisirs. Ils permettent notamment d’effectuer des recherches en ligne, de suivre les actualités, de streamer des contenus multimédia, etc. Ces programmes doivent donc être performants, sécurisés et faciles à utiliser. Depuis peu, les utilisateurs s’intéressent également à l’impact écologique de ces outils. 

Qui est le meilleur navigateur internet ?

Un comparatif est souvent compliqué en raison des nombreux paramètres en jeu. Pour les logiciels, vous devez notamment tenir compte des ressources disponibles, des conditions d’utilisation, du public cible, etc. Il peut, par exemple, s’agir de navigateurs pour entreprises ou pour particuliers. Néanmoins, un outil performant se démarque généralement sur plusieurs profils grâce à ses spécificités techniques. 

Quel est le navigateur le plus sûr ?

Un navigateur sûr est supposé vous protéger efficacement contre les pirates, les programmes malveillants, les suivis intrusifs, le phishing, etc. Le logiciel doit par ailleurs empêcher l’exposition de vos données personnelles (identité, coordonnées bancaires, mots de passe…). 

Tor browser a longtemps été la référence en matière de confidentialité sur Internet. Il intègre notamment des modèles de sécurité complémentaires comme NoScript ou encore HTTPS Everywhere. De plus, il utilise par défaut DuckDuckGo comme moteur de recherche. Ce dernier est connu pour sa rigueur dans la protection des données utilisateurs. Le navigateur Web est toutefois trop lent

Le problème ne se pose pas sur Brave qui intègre nativement un mode de navigation privée basé sur Tor. Cette jeune société a été fondée par Brendan Eich, inventeur du JavaScript et co-fondateur de Firefox. Une fois l’option activée, l’outil ne conservera donc pas votre historique de navigation et vos données personnelles. 

Votre adresse IP sera par ailleurs dissimulée, car le trafic transite via une chaîne de terminaux relais, comme Tor. Le navigateur cachera ainsi les informations liées à votre localisation et aux sites consultés. Vous aurez ainsi la possibilité de surfer de façon totalement anonyme. Enfin, le Script Blocking de Brave protège de certains types d’attaques comme le cross scripting. 

Quel navigateur utilise le moins de RAM ?

Quel navigateur utilise le moins de RAM ?
Photo de Torsten Dettlaff provenant de Pexels

Selon de nombreux internautes, Google Chrome tend à accaparer les ressources de leurs machines, surtout en usage intensif. Il est aussi considéré comme le navigateur le plus lourd sur le marché. Pourtant, le logiciel semble utiliser moins de RAM et de CPU que ses concurrents, dans un test récent sous Windows. 

Il devance de peu Opéra lors de l’ouverture simultanée du même nombre d’onglets et de sites lourds. À l’inverse, Microsoft Edge et Firefox sont les plus gourmands en matière de ressources, dans les mêmes conditions. Cette évolution de Chrome vient probablement des plaintes récurrentes des utilisateurs sur Internet. Vu sa part de marché (plus de 70 %), Google devait prendre des mesures pour y remédier. 

Opera Software reste néanmoins le navigateur recommandé pour les configurations les plus modestes ou pour ménager votre machine. En effet, il est reconnu pour utiliser moins de RAM et de ressources système en général. Ce logiciel est d’ailleurs stable, rapide et très léger

Dans sa version basique, Chrome peut également convenir aux ordinateurs d’entrée de gamme. Vous devez toutefois faire attention au niveau de personnalisation du navigateur et à l’installation des extensions. Cela dit, le logiciel de Google déploiera son potentiel seulement en ayant libre accès aux ressources d’un PC puissant. 

Quel est le navigateur le plus écologique ?

Depuis peu, certains moteurs de recherche se définissent par leur démarche éthique et écoresponsable. C’est notamment le cas de Lilo, d’Ecogine et d’Ecosia. Les deux derniers s’appuient respectivement sur Google et Bing. Lilo, pour sa part, utilise un méta-moteur sollicitant à la fois Google, Yahoo! et Bing. 

Du côté des navigateurs, aucun acteur notable n’a pris de tels engagements pour l’instant. Les grandes entreprises du Web sont par ailleurs assez discrètes vis-à-vis des émissions générées par Internet. Vous aurez donc des difficultés à choisir votre nouveau navigateur en considérant ce critère. 

Néanmoins, vous pouvez toujours tenir compte d’autres facteurs comme l’économie d’énergie. Certains collectifs considèrent également les bloqueurs de pubs comme une manière de limiter la pollution du Net. En effet, les publicités intempestives tendent à consommer davantage de courant. 

Sur cette base, Microsoft Edge se démarque nettement en prolongeant l’autonomie de la batterie des PC portables. D’ailleurs, l’entreprise a souvent mis en avant cette caractéristique du successeur d’Internet Explorer. L’outil surclasse effectivement la concurrence dans ce domaine. 

Comparé à Chrome, il permet de gagner plus de 70 minutes supplémentaires pour le même usage. Edge peut donc être considérée comme le plus écologique. Suivant un raisonnement similaire, Brave pourrait aussi revendiquer ce titre avec son bloqueur de pubs intégré

Comment choisir son navigateur internet

Comment choisir son navigateur internet
Photo de Tatiana Syrikova provenant de Pexels

En définitive, le meilleur navigateur du moment dépend surtout de vos exigences en matière de performance, de sécurité et de confidentialité. Vous devez donc identifier vos besoins et vos contraintes avant de choisir un logiciel. La configuration de votre PC est également un critère non négligeable. 

Concrètement, envisagez Tor et Brave pour bénéficier d’un anonymat total en ligne. Le premier est toutefois pénalisé par une mauvaise presse liée au Dark Web. Le second risque également de ne pas être épargné par cette réputation. D’ailleurs, Brave suggère automatiquement l’équivalent Dark Web de certains sites classiques. 

Afin d’utiliser moins de mémoire, privilégiez Opera ou éventuellement Chrome, dans sa version de base ou avec peu d’extensions. Edge, pour sa part, est recommandé pour économiser de l’énergie. Le navigateur de Microsoft est par ailleurs très efficace contre le phishing et parfaitement intégré à l’écosystème Windows 10. Sur ce point, il rappelle la synergie entre Safari et les autres programmes sur MacOS. 

Dans l’ensemble, Chrome et Brave se démarquent nettement de la concurrence. Il s’agit en effet des navigateurs les plus performants, intuitifs et sécurisés du moment. Ils risquent toutefois d’être victimes de leur popularité et de devenir les cibles privilégiées des pirates. Le browser de Google a d’ailleurs été piraté en 2020, malgré les dispositifs de sécurité du géant américain. 

Aujourd’hui, Chromium représente aussi une menace potentielle pour les meilleurs navigateurs du marché. En effet, la plupart d’entre eux s’articulent autour de ce projet Open-Source initié par Google. Ainsi, Brave, Opéra, Vivaldi et même Edge partagent une part importante de leurs codes. En cas de problème, tous ces logiciels seront donc exposés, sauf Firefox

Ce navigateur est issu d’une initiative indépendante de la Fondation Mozilla. Même s’il s’agit d’un logiciel libre, le travail de ses développeurs est moins tentant pour les hackers. De plus, l’outil comporte de nombreuses fonctionnalités originales comme Firefox Monitor ou les détecteurs de mineurs de cryptomonnaies.

Source image de couverture : Pixabay on Pexels

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les dernières nouvelles

Vous voulez rester au courant des dernières nouvelles ?

Nous aimerions avoir de vos nouvelles ! Veuillez remplir vos coordonnées et nous resterons en contact. C'est aussi simple que cela !