Présentation des différents types de placements financiers

Les Français sont historiquement attachés à l’assurance-vie et aux livrets d’épargnes réglementés. Cependant, ces supports sont devenus de moins en moins intéressants ces dernières années. Le phénomène vient entre autres de la faiblesse des taux d’intérêt. Ainsi, les ménages envisagent désormais des alternatives. Par ailleurs, ils ont actuellement accès à différents types de placements financiers. 

Qu’est-ce qu’un placement financier ?

Par définition, un placement financier consiste à injecter vos économies dans une opération potentiellement rémunératrice sur une période donnée. Cette appellation est souvent préférée au terme investissement pour les épargnants. Investir implique en effet une rentabilité prometteuse, un risque élevé et un horizon long. Néanmoins, la durée permet aussi de départager les différents types de placements financiers.

Autrement dit, un investissement est plus risqué et moins liquide, mais affiche un rendement potentiel intéressant. Le placement est, en revanche, plus sécurisé et moins rentable. Par ailleurs, la liquidité de l’épargne dépend foncièrement du produit financier choisi. Elle est généralement faible, si vous cherchez des gains importants. À l’inverse, des fonds plus disponibles offrent peu de rémunérations. Découvrez ce guide pour savoir où investir votre argent.

Il convient également de différencier les placements financiers et les supports (ou solutions) de placements. Ces derniers sont proposés par des acteurs économiques comme les banques, les courtiers, les assureurs-vie… Sur les marchés fermés aux particuliers, les véritables placements financiers seront réalisés par ces investisseurs institutionnels. Vous pourrez seulement acquérir des parts de leurs portefeuilles. Cela dit, cette nuance n’a aucune incidence majeure sur le système d’épargne. 

Qu’est-ce qu’un placement financier ?
Source : shutterstock.com

Quels sont les différents types de placements financiers ?

Aujourd’hui, vous avez accès à une myriade de types de placements financiers. Cette diversité s’explique notamment par le dynamisme du marché et la multiplication des formules mixtes. Vous aurez même des difficultés à trouver un contrat constitué exclusivement de fonds en euros en assurance-vie. Désormais, les professionnels du secteur intègrent systématiquement des UC (unités de compte) dans ces supports. 

Il reste néanmoins possible de distinguer plusieurs catégories de placements en fonction des actifs considérés et des stratégies d’épargne. Ainsi, les particuliers ont le choix entre :

  • Les placements boursiers (compte titre, PEA, UC…) ;
  • Les livrets bancaires (Livret A, Livret Jeune, LDDS, LEP…) ;
  • Les épargnes (PER, CEL, PEL, PERP…) ;
  • Les placements immobiliers (SCPI, OPCI, SIIC…). 

Avec le déclin des fonds euros classiques, l’assurance-vie tend à intégrer la première catégorie. Les unités de compte se traduisent en effet par des placements sur les marchés financiers. De même, les fonds euros dynamiques se basent en grande partie sur des investissements en bourse. 

Les placements boursiers

Le plus souvent, les particuliers effectuent des placements boursiers via un compte titre ou un PEA (Plan d’épargne en actions). Ces solutions permettent d’investir dans des actions directement ou à travers des OPCVM (organismes de placement collectif en valeurs mobilières). Avec un fonds, vous pourrez investir dans le renouvelable, le transport, les matières premières… Le rendement potentiel est intéressant, mais l’horizon de placement variera selon votre interlocuteur et votre stratégie. 

Il est vivement recommandé d’envisager un placement sur au moins cinq ans. La fiscalité est en effet plus avantageuse à partir de la cinquième année. Dans ce cas, vous serez seulement exigibles de prélèvements sociaux, soit 17,2 %, sur vos gains. La taxation sera, en revanche, de 17,2 % + 22,5 % sur un retrait avant les 2 ans du compte. 

Présentation des différents types de placements financiers
Source : shutterstock.com

Les livrets bancaires

Malgré la baisse des rendements, les livrets bancaires sont encore plébiscités dans l’Hexagone. Ces types de placements financiers sont surtout appréciés pour leur côté rassurant et familier. Pour rappel, le Livret A est historiquement l’épargne préférée des ménages français. En 2019, les livrets d’épargne réglementée ont ainsi collecté quelque 16 milliards d’euros d’encours. 

Liquides et non imposables, ces solutions sont particulièrement utiles en vue d’une dépense conséquente ou en cas d’imprévu. Elles représentent, en définitive, une épargne précaution plutôt que de véritables placements. Néanmoins, les fonds n’impliquent pas de frais de dépôt en dépit d’une rémunération inférieure à 1 %. 

Les épargnes

À la base, les épargnes constituent des placements sur le très long terme. Elles sont ainsi redoutées pour leur faible liquidité. Cette immobilisation permettra toutefois de bénéficier d’un meilleur rendement et d’avantages fiscaux. De plus, des déblocages anticipés sont envisageables en cas d’invalidité, de surendettement, de décès du conjoint ou du partenaire pacsé… 

Les épargnes sont accessibles à tout type de profils, sans condition de revenu, d’âge ou de situation professionnelle. Outre cette caractéristique, elles sont sécurisées à l’instar des livrets réglementés. Vous pourrez bénéficier à la sortie d’un complément retraite non négligeable. 

Les placements immobiliers

La pierre est traditionnellement considérée comme une valeur sûre. Il en est de même pour les placements immobiliers. Ces supports se démarquent toutefois par leur côté abordable et la mutualisation des risques. Au lieu d’acheter un bien, vous pouvez acquérir des parts de portefeuilles incluant des immeubles, des bureaux, des commerces, etc.

D’autre part, vous n’aurez pas à vous préoccuper des frais liés à un achat direct. Ces charges seront comprises dans les frais de gestion. De plus, vous pouvez bénéficier de rendements intéressants dans le domaine. Il faudra cependant suivre l’horizon de placement conseillé par les gestionnaires pour profiter d’une rémunération et d’une fiscalité avantageuses.

Les placements immobiliers
Source : shutterstock.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les dernières nouvelles

Vous voulez rester au courant des dernières nouvelles ?

Nous aimerions avoir de vos nouvelles ! Veuillez remplir vos coordonnées et nous resterons en contact. C'est aussi simple que cela !