API : définition et fonctionnement

Facilitant la création de logiciels d’applications et leur intégration, les APIs sont incontournables pour tout développeur. Ces outils proposent à des logiciels ou des programmes informatiques un ensemble de protocoles et de fonctions par le biais de bibliothèques logicielles, de services web ou de systèmes d’exploitation. Revenons sur la définition d’une API et son fonctionnement.

C’est quoi une API en informatique ?

API est l’acronyme d’Application Programming Interface. En français, la signification d’API est interface de programmation d’applications ou interface de programmation applicative. Il s’agit d’une solution informatique qui permet la communication d’applications entre elles et l’échange mutuel de services ou de données.

Concrètement, une API rend possible l’accès à distance aux fonctionnalités d’une application ou à ses données via une interface. Pour ce faire, elle envoie une requête via un langage de programmation (Java, JavaScript, PHP, etc.) à un logiciel cible. Ce dernier s’exécute, délivrant alors le contenu sollicité.

Une API fournit les éléments nécessaires pour résoudre un problème sans révéler les détails de mise en œuvre. Cette composante technologique permet ainsi aux développeurs de recourir à un programme sans avoir à se préoccuper de son fonctionnement. En guise d’illustration, un développeur n’est pas obligé de connaître les détails de la création d’un système d’exploitation. Il suffit qu’il soit au courant de la disponibilité de cette fonction pour pouvoir s’en servir.

Une API peut être confondue avec une infrastructure logicielle (framework) étant donné que l’une et l’autre permettent de simplifier la tâche des développeurs. Cependant, les frameworks font référence aux outils à la base d’une application. Ils peuvent être considérés comme le squelette applicatif, tandis que les APIs constituent la partie extérieure

À quoi sert-elle ?

La signification d’API reflète son utilisation. Cet outil sert d’intermédiaire entre deux systèmes informatiques indépendants, leur permettant d’interagir sans qu’une intervention humaine soit nécessaire. Il garantit l’interopérabilité d’un système d’information ouvert sur d’autres. 

Une API permet de simplifier le développement d’applications en rendant accessibles les fonctionnalités ou les données d’applications existantes. Grâce à cet outil, une application liée à une autre peut par ailleurs continuer de fonctionner si un changement de version survient.

Dans une entreprise, une API contribue à la rationalisation des procédures quotidiennes grâce à un échange de données optimisé. La communication avec les clients et les fournisseurs se trouve aussi améliorée.

Lorsqu’elle rend possible la gestion de domaines et de certificats SSL, l’interface de programmation applicative est appelée API DNS. Dans ce cas, elle donne la possibilité d’automatiser la configuration des différents services liés à un domaine comme l’hébergement web, l’enregistrement de mails, etc. Pour mieux comprendre, il s’avère judicieux de s’informer sur qu’est-ce qu’un DNS ?

C'est quoi une API en informatique ?

Par Carla Nichiata / Shutterstock

Quand utiliser une API ?

Pratiquement toutes les applications qui existent reposent sur des APIs. En guise d’illustration, au lieu de consacrer du temps et d’allouer des ressources à la conception d’un système de traitement des paiements, il est possible d’utiliser une API pour créer une application prévue à cet effet. De cette manière, le développeur d’application pourra travailler plus rapidement. Le recours à une API lui évitera également d’élaborer des fonctionnalités qui ont déjà été inventées.

Une API s’utilise donc au moment de créer des applications web ou mobiles. Il est par exemple possible de recourir à cet outil pour développer des applications de messagerie instantanée. Celui-ci peut aussi servir lors de la conception de sites internet. D’ailleurs, il offre un gain de performance notable et des possibilités d’évolution plus larges.

Quels sont les différents types d’API ?

Il existe quatre principaux types d’interfaces de programmation d’applications :

  • Les APIs ouvertes. Aussi connues sous le nom d’API publiques ou externes, elles peuvent être utilisées par n’importe quel développeur. Concrètement, leurs mesures de sécurité ont été adoucies pour rendre plus facile l’accès aux données. Certaines APIs ouvertes peuvent néanmoins requérir une clé. Dans tous les cas, il s’agit pour les entreprises d’un excellent moyen pour rationaliser les échanges avec des clients ou des fournisseurs. Pour les développeurs, les APIs ouvertes assurent l’implémentation rapide des composantes d’un logiciel ou d’une application ;
  • Les APIs partenaires. À l’instar du premier type d’API, celles-ci visent à faciliter la communication entre une entreprise et des tiers externes. En revanche, leur accès est conditionné par une licence ou des droits spécifiques. De cette manière, les données sont seulement mises à la disposition de partenaires définis. Dans la pratique, l’accès à celles-ci est possible uniquement pour les serveurs enregistrés ;
  • Les API internes. Également appelées APIs privées, elles ne peuvent être utilisées que par l’entreprise pour laquelle elles ont été conçues. Autrement dit, leur accès est limité aux acteurs internes d’une organisation dont l’identité est systématiquement vérifiée avant de se voir accorder une entrée. Ces APIs permettent également d’améliorer la communication interne. En effet, elles donnent aux entreprises la possibilité de partager de façon rationnelle les données entre leurs différents services ;
  • Les APIs composites. Combinant généralement plusieurs interfaces de programmation, elles peuvent prendre en charge plusieurs systèmes d’intégration. En raison de cette fonctionnalité, les APIs composites s’avèrent particulièrement utiles lorsque l’exécution d’une opération nécessite de recourir à plusieurs services.

Par Carla Nichiata / Shutterstock

Pourquoi une API est-elle importante ?

Son importance est perceptible à travers la signification d’API. Comme il a déjà été évoqué précédemment, cet outil simplifie le métier de développeur et permet de gagner du temps. Dans le détail, le travail de fond étant déjà effectué, le développeur n’a plus à écrire une grande quantité de code.

D’autre part, les APIs jouent un rôle dans la sécurité des données. En effet, elles contrôlent l’accès aux ressources matérielles et aux fonctions logicielles dont l’utilisation par une application n’est pas forcément autorisée. Par exemple, si un développeur d’applications mobiles souhaite accéder à l’appareil photo d’un appareil sous Android ou iOS par l’API de la caméra, l’utilisateur recevra une demande de permission. S’il la refuse, l’accès à la caméra par l’application mobile sera impossible.

Grâce aux APIs, les entreprises peuvent de leur côté facilement intégrer dans leur site des services comme le paiement en ligne ou l’authentification sans qu’il soit nécessaire de coder. Leurs besoins ne cessant d’ailleurs de se multiplier dans un contexte de digitalisation accrue, ces outils représentent un véritable atout.

Image de couverture Par PegasuStudio/ Shutterstock

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les dernières nouvelles

Vous voulez rester au courant des dernières nouvelles ?

Nous aimerions avoir de vos nouvelles ! Veuillez remplir vos coordonnées et nous resterons en contact. C'est aussi simple que cela !