Qu’est-ce que le marché de la sextech ?

La niche de la sextech est devenue un vrai marché qui plus est, en plein essor. En effet, les sextoys améliorés par la technologie sont non seulement une affaire de plaisir, mais aussi de santé. Comment définir la sextech ? Qu’en est-il de son marché ? Quels sont les produits les plus rentables ?

Le marché de la sextech : c’est quoi ?  

La sextech désigne tous les objets dotés d’une quelconque technologie en lien avec la sexualité. Lorsqu’on pense au domaine de la sextech, on va donc penser au vibromasseur, aux œufs connectés, au plug vibrant et tous les sextoys en vente sur Easy Toys. Le mot sextech est plutôt récent et cette expression s’est démocratisée en même temps que son marché. Les nombreuses femmes entrepreneurs décident d’exploiter cette niche pour révolutionner l’industrie et promouvoir une sexualité différente.

Ici, on mise sur le sexe sain et la libération féminine. D’ailleurs, il est important de noter que les sextoys ont plusieurs buts : le plaisir et la santé. Effectivement, après un accouchement, la rééducation du périnée devient une priorité. Pour cela, certains masturbateurs, ainsi que les boules de geisha, peuvent aider à remuscler le plancher pelvien. En outre, en cas de difficulté lors de la pénétration avec son partenaire, les produits appartenant au secteur de la sextech ou les sextoys plus simples peuvent aider les femmes à découvrir une nouvelle sexualité post-partum.

Le marché de la sextech : c'est quoi ?  
Source : shutterstock.com

Comment se porte-t-il ?

On estime qu’en 2026, l’industrie du bien-être sexuel pèsera 48 milliards de dollars. C’est une étude publiée par le magazine Forbes qui avance des données chiffrées. Le domaine de la sextech est bien plus développé aux États-Unis qu’en France. Dans l’Hexagone, les morales sont encore présentes, ainsi que les mœurs et les sujets tabous. La liberté sexuelle française est un cliché mondial et pourtant, le sujet demeure difficile à aborder. Effectivement, de nombreuses personnes pensent qu’il existe une coalition entre la pornographie et la sextech, alors que c’est tout l’inverse. La sextech est un marché qui prône le bien-être sexuel et l’éducation sexuelle.

Les entreprises qui investissent dans ce domaine rencontrent certaines difficultés, surtout au niveau du marketing. On remarque que pour des raisons de sécurité évidentes, les moteurs de recherche et les réseaux sociaux bannissent tout contenu ayant un rapport avec le sexe. Par conséquent, diffuser de la publicité sur les supports les plus rentables est quasiment impossible. Les publicitaires doivent donc redoubler d’efforts et d’ingéniosité, afin de proposer des publicités parlantes, mais pas explicites.

Le marché de la sextech relève plusieurs problématiques, notamment celle du handicap et de l’activité sexuelle. Les seniors, ainsi que la communauté LGBTQIA+ sont des profils qui sont souvent exclus lorsqu’on évoque la sexualité et les entrepreneurs de la sextech comptent trouver toutes les solutions possibles pour aider chaque personne sur terre à développer son plaisir et sa sexualité.

Comment se porte-t-il ?
Source : shutterstock.com

Qu’est-ce qui est le plus rentable ?

En termes de rentabilité, il faut prendre en compte de nombreux facteurs comme la production, les besoins technologiques, la distribution et la publicité. Néanmoins, si on se réfère à la définition de la sextech, il s’agit avant tout d’améliorer le plaisir sexuel et ainsi que l’éducation grâce à la technologie. Ainsi, le service de messagerie rose par Minitel était un produit de sextech. Il ne faut pas réfléchir trop longtemps pour comprendre que ce service était extrêmement rentable. En effet, ici il n’y a ni production, ni matière première, ni livraison, ni SAV… Il s’agit d’un service en ligne qui se paye via la facture téléphonique. Mais qu’en est-il en 2022, une dizaine d’années après la fin du Minitel rose ?

Aujourd’hui, la réalité virtuelle est au centre des découvertes et des avancées technologiques, tout comme la blockchain et la robotique. Il existe même des prototypes de préservatifs connectés… L’Internet des objets permet de contrôler un plug anal à distance, de mesurer certaines de ses capacités… De nombreux sextoys sont même connectés entre eux ! Toutefois, en ce qui concerne la rentabilité, on part plutôt sur des produits non physiques qui sont des produits qui se consomment énormément, c’est-à-dire les vidéos pornographiques, mais pas n’importe lesquelles ! Le spectateur est plongé dans la peau d’un acteur ou d’une actrice grâce à son équipement VR. Enfin, il est inévitable de parler des fameuses poupées robotisées en latex. Les meilleurs modèles sont dotés d’une intelligence artificielle et sont extrêmement réalistes, mais peu accessibles en termes de prix.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les dernières nouvelles

Vous voulez rester au courant des dernières nouvelles ?

Nous aimerions avoir de vos nouvelles ! Veuillez remplir vos coordonnées et nous resterons en contact. C'est aussi simple que cela !