High-TechQuels sont les points à surveiller quand on veut vendre son entreprise ?

Quels sont les points à surveiller quand on veut vendre son entreprise ?

La vente d’une entreprise peut représenter une occasion de valorisation pour votre patrimoine et un catalyseur de croissance pour votre affaire. Cependant, la réussite de l’opération nécessite une bonne préparation et beaucoup de réflexion en amont. L’anticipation est d’ailleurs cruciale pour ce type d’initiative. De ce fait, vous devez surveiller les points essentiels et suivre les étapes clé pour mener à bien ce projet. 

Quels sont les points de surveillance à avoir pour vendre son entreprise ?

Le timing fait partie des premiers points à surveiller quand on veut vendre son entreprise. En effet, vous devez choisir judicieusement le moment de la vente pour trouver un acheteur et réaliser l’opération dans les meilleures conditions. Les experts conseillent notamment la période de croissance (3 à 5 d’existence), de transmission (8 à 12 ans) et de déclin. Néanmoins, vous pouvez aussi identifier des fenêtres de vente adaptées à votre structure en préparant une cession de PME avec actoria.com

Vous devez par ailleurs maîtriser votre environnement pour présenter une évaluation pertinente. Enfin, la demande figure parmi les points à surveiller quand on veut vendre son entreprise. La transaction reste effectivement soumise aux règles de base des marchés. Vous pourrez ainsi obtenir un prix supérieur à la valeur estimée en mettant en compétition plusieurs acquéreurs potentiels. 

Quels sont les points de surveillance à avoir pour vendre son entreprise ?

Quelles sont les 8 étapes pour transmettre une entreprise ?

Selon un rapport présenté au Premier ministre en 2015, environ 630 000 structures devraient être concernées par la transmission jusqu’en 2025. Plus de la moitié de ces établissements risquent toutefois de fermer, s’ils ne trouvent pas de repreneurs. Il est donc important d’anticiper l’opération et d’être méthodique pour réussir la vente. Découvrez les 8 étapes décisives pour mieux vendre votre entreprise !

Préparation de la transmission

Vous devez, dans un premier temps, réaliser un bilan personnel pour connaître vos principales motivations. Après cette réflexion, vous pourrez assumer la décision de vendre l’affaire. Vous devrez ensuite approcher des spécialistes de la transmission d’entreprise pour bénéficier d’un accompagnement adapté. Ces professionnels vous permettront de préparer l’activité à la vente et d’établir un planning pour faciliter la cession. 

Diagnostic de la structure

Dans le cadre de la préparation de la transmission, vous devez faire un état des lieux de l’entreprise sur le plan opérationnel, humain, financier, juridique, QSE (qualité, sécurité et environnement), … Il faudra concrètement analyser l’activité en profondeur pour identifier ses atouts et ses faiblesses. Cette étape permettra de conforter ou de reconsidérer votre décision de vendre et d’affiner vos arguments face au repreneur.

Évaluation de l’entreprise 

L’évaluation peut englober tout l’établissement ou se concentrer sur un fonds de commerce, des actions de SAS, des parts de SARL ou des actifs isolés (brevets, licence, clientèle, machine, marque, bâtiment, …). En tout les cas, vous devez préciser les éléments concernés par la vente afin d’obtenir une estimation pertinente par rapport à la situation.

Définition du mode de cession

Le mode de cession est déterminant pour le montage juridique, le déroulement et la fiscalité de l’opération. Ainsi, il s’agit d’un des points à surveiller quand on veut vendre son entreprise. Vous pouvez notamment céder l’affaire en pleine propriété, en démembrement de propriété (nue-propriété et usufruit), sous forme de location-gérance, … De même, la cession peut concerner entièrement ou partiellement les titres d’une société. 

Recherche de repreneur

Les repreneurs sont traditionnellement classés en six profils, à savoir gestionnaire, manager, commercial, ingénieur, investisseur et technicien. À ce stade, vous êtes censé avoir une certaine idée des personnes susceptibles d’être intéressées par votre affaire. Il faudra ensuite miser sur le canal privilégié par ces entrepreneurs pour trouver des repreneurs sérieux dans les plus brefs délais.

Négociation du protocole d’accord

Vous pouvez entamer le processus de négociation dès la présentation d’une offre de reprise d’entreprise. Cette étape mènera au protocole d’accord, si vous avez trouvé un terrain d’entente avec votre entrepreneur. Il s’agit d’un acte juridique détaillant les points de la négociation et formalisant l’accord entre les deux parties. 

Finalisation de la cession

La vente est finalisée par la signature de l’acte de cession. Cette formalité s’effectue généralement quelques semaines après le protocole d’accord. Durant ce laps de temps, le repreneur réalise le plus souvent l’audit d’acquisition. Cette période permet aussi de créer la structure juridique et de régler les derniers détails du financement. 

Accompagnement du repreneur

Après la transmission, il est important d’accompagner le repreneur pour assurer le bon fonctionnement et la pérennité de l’activité. D’ailleurs, les experts en cession d’entreprise prévoient le plus souvent un contrat d’accompagnement pour ce type d’opération. Le repreneur pourra ainsi se familiariser progressivement avec les processus métier, la clientèle, les fournisseurs, …

[td_block_14 category_id="_current_cat" limit="6"]