Patapon est un jeu de rythme sorti il y a un peu plus de 9 ans sur la regrettée Psp de Sony. Sony a décidé de continuer sur sa lancé des remaster (et quand on voit le succès qu’a rencontré Crash Bandicoot et Wipeout HD), ils auraient tord de s’en priver. Et Patapon mérite amplement d’être connu par tout ceux qui l’ont raté à l’époque. J’étais passé littéralement à côté du titre sur Psp. C’est avec un regard vierges, les mains fébriles, sans même savoir de quel style de jeu il s’agissait que je me suis lancé dans l’aventure Patapon, et le charme a opéré. Maintenant, je fredonne très (trop) souvent PATA-PATA-PATA-PON.

Salut, c’est moi la Psp… non ? Personne ? Sérieux ???

Le jeu a été testé sur Ps4 Pro et écran 4K.

Un Pitch on ne peu plus simple

Les Patapons, petite tribu d’indigène armée jusqu’aux dents (ou plutôt œil), ressemblant à de tout petits cyclopes, vivent dans la frontière depuis plusieurs années après avoir été chassés de chez eux par l’armée de Zigoton. Ils attendent le retour du « Tout-Puissant » afin que les tambours sacrés de guerre résonnent de nouveau et leur permettent de combattre leurs ennemis et de rentrer enfin chez eux. Comme l’a annoncé la prophétie, le « Tout-Puissant » réapparaît enfin, et les tambours de guerre réveillent les guerriers féroces que sont les Patapons. Le glas du retour a sonné.

Des améliorations visuelles minimes mais très plaisantes

Le jeu se base sur un style graphique simplistes, avec très peu de détails et couleurs (oubliez Uncharted 4, c’est le total opposé) mais ça n’a strictement aucune importance. Si haute qualité graphique était forcément synonyme de bon jeu, ça se saurait. Cette version Ps4 qui tourne en 1080p (4K sur Ps4 Pro) est net au possible. Pas un bout d’aliasing ne dépasse et il fait preuve d’une fluidité à toute épreuve peu importe ce qui est affiché à l’écran. C’est très agréable à l’œil.

Alors après y avoir joué plusieurs heures, me rendant compte qu’il n’y a pas qu’en dance que j’ai du mal à suivre un rythme, je suis allé voir des vidéos de la version d’origine. C’est là qu’on se rend compte que le passage à la HD lui a été vraiment bénéfique. C’est plus net, les couleurs sont plus vivent, et les musique ressortent mieux, la Psp n’était pas connue pour la qualité de ses hauts parleurs.

La bande son est par ailleurs d’excellente qualité, que ce soit les rythmes chantés par les Patapons et l’entrain qu’ils mettent lorsque les tempos sont respectés est vraiment très motivante. 

Patapon, plus qu’un simple jeu de rythme

En effet, si le principal élément du titre revient à suivre un rythme en appuyant sur les symboles de la manettes, ça va bien plus loin. Ici, mis à part le battement du tempo représenté par un repère clignotant autour de l’écran, on ne nous indique pratiquement jamais les boutons à appuyer. Les Patapons réagissent aux tambours de guerres. Il en existe 4 qui correspondent au carré (PATA), au cercle (PON), au triangle (CHAKA) et à la croix (DON) de la manette. En fonction de la combinaison que l’ont fera, les Patapons pourront soit avancer, attaquer, se défendre ou utiliser différent dons. C’est là que la stratégie entre en jeu. Il nous faudra apprendre les différent paternes des ennemis et boss afin de les faire attaquer, se défendre et se déplacer au bon moment et d’infliger le maximum de dégât en en subissant le moins. 

Le fait de frapper sur les tambours en étant au plus proche du rythme imposé nous permettra de réaliser des actions plus puissantes et de rentrer en mode « FEVER » plus rapidement. Mode qui s’active normalement après un combo de 10 réussites. En plus de booster nos statistiques, le mode FEVER nous permet d’activer les dons qui sont des aides très précieuses dans beaucoup de situations. Il est possible de garder le mode actif en réalisant des frappes parfaites sur les tambours.

Chaque missions de chasse et d’histoire nous permet de récupérer du loot et des tonnes de matériaux différents. De retour au hub central, nous pourrons utiliser les matériaux afin de créer de nouveaux Patapons plus puissants et les équiper de meilleurs armes et protections.

Nous devrons ensuite choisir 3 groupes d’attaquants parmi 3 styles différents. Attaquants au corps à corps (à l’avant), mis distance (au milieu) et lointain (à l’arrière), chaque groupe pouvant contenir jusqu’à 6 Patapons, on aura très vite une petite armée à notre service.

C’est presque parfait

Ce qu’on pourrait lui reprocher, c’est la répétitivité des actions, surtout lorsque que l’on rate un combo juste avant le mode FEVER et que l’on perde la partie car le don n’a pu être activé à temps. Ou le fait de refaire très souvent la mission de chasse pour récupérer de la nourriture pour nos combattants. Mais ça apporte aussi une grosse rejouabilité car il y a énormément de matos à récupérer. De même les niveaux de boss sont rejouables à des niveaux de difficulté supérieur à chaque victoire.

L’autre point négatif que l’on pourrait faire directement au remaster, c’est le fait qu’il n’arrive pas avec la trilogie complète, et que les 30 niveaux peuvent se boucler en ligne droite assez rapidement. Mais à 15€, ça reste plus qu’acceptable malgré tout.

Verdict

Indispensable.

Pin It on Pinterest

Share This