Il y a quelques semaines, le magazine Empire Online nous livrait sa liste des cent meilleurs films de tous les temps selon les lecteurs. Nous aussi, on s’est sentis inspirés. Du coup, on a voulu vous parler de culture geek au cinéma.

C’est votre dévouée qui s’attelle à ce vaste sujet. Quels liens entre monde geek et monde cinématographique, quelle présence de l’un dans l’autre ou inversement ? La question est trop tentaculaire pour qu’on puisse en parler en un seul article. Je vous embarque donc dans une petite série. Aujourd’hui, on fait une intro rapide.

Je tiens à préciser que je suis loin de penser avoir la science infuse, et je m’excuse par avance si je passe à côté de monuments culturels, de références cultes, etc. Pardonnez-moi, lisez-moi, laissez des commentaires qu’on en discute.

La « culture geek », encore ce terme

Alors, déjà… « Culture geek et cinéma », ok. Mais il faudrait déjà savoir de quoi il s’agit quand on parle de « culture geek ». La question revient souvent et les réponses sont toujours aussi variées. D’où le titre de l’article : « Geekeries & Movies : Hein ? ».

Amateurs de science-fiction, amoureux de fantasy, férus de nouvelles technologies, connaisseurs de jeux vidéos… La liste de ceux qui sont aujourd’hui considérés comme des « geeks » est longue. Pour rappel, on a déjà réfléchi à quelques facettes de la question dans cet article de Gandalf sur la manière dont le geek est perçu aujourd’hui et dans mes quelques lignes sur les femmes dans la culture geek.

Le cinéma, ce n’est plus ce que c’était ?

Il faudrait aussi se faire une idée plus claire de ce que recouvre le terme « cinéma » à l’heure actuelle. D’où, aussi, le titre de l’article : « Geekeries & Movies : Hein ? ».

Le cinéma, on le connait aussi sous le nom poétique et clinquant de « septième art ». Il est considéré comme tel depuis 1911 (CQFD : ce n’est pas nouveau). Quand on parle de « cinéma », on a tendance à s’imaginer dans une salle plus ou moins obscure devant un écran plus ou moins géant entouré d’inconnus plus ou moins aptes à gérer discrètement leur consommation de pop-corn. Mais le « cinéma », c’est aussi les grands festivals qui récompensent les productions filmographiques, comme celui de Cannes. Et on se souvient de la polémique qui a agité les esprits lors de l’édition 2017 : Netflix, c’est du cinéma ou pas ? La sortie en salles conditionne-t-elle encore, aujourd’hui, la classification d’un film comme « œuvre cinématographique » ? Sincèrement, je suis une grosse consommatrice de Netflix. Et je vais avoir du mal à vous parler uniquement des films sortis en salle. Aujourd’hui, le streaming est un élément qui s’impose comme incontournable dans la culture geek audiovisuelle. Et le « cinéma » est un concept qui me paraît être en évolution constante : technique, évidemment, mais aussi sociétale.

Oh, et je vais vous parler de séries, aussi.

« Geekeries & Movies », l’intersection geek

Pour répondre à la question initiale : « Hein ? », je pourrais vous énoncer la liste des thèmes que je vais aborder. Je pourrais vous dire que je vais vous parler de robots et de zombies, d’extraterrestres et de cailloux magiques, de superhéros et de voyages dans le temps. De méchas et d’épées enchantées, de créatures visqueuses et de motos du futur. Plutôt que de vous raconter tout ça, je vous dis à dans deux semaines pour le premier (vrai) article de la série. On va très probablement aller vers le thème « Zombies et autres machins en décomposition ». Ou bien « Voyage dans les étoiles ». Ou bien « Le cinéma et le côté animal du geek, une longue histoire d’amour ». Le suspense est intenable, avouez-le !

Oh, et si vous avez des idées de thèmes à aborder ou de films à voir, n’hésitez pas à me donner des pistes en commentaire sur mon Twitter @YouppiYeah !

Pin It on Pinterest

Share This