Comme dirais ma grand-mère, « quand il n’y en a plus, il y en a encore, c’est comme les cheveux d’Eleonor ». Voilà comment résumer efficacement ce Fast and Furious 8. Mais c’est fait avec savoir-faire, bonne humeur et surtout avec une honnêteté qui est tout à l’honneur de F. Gary Gray, réalisateur de ce huitième volet. Probablement le meilleur de la saga, car il n’hésite pas à « mettre en danger » les acquis de presque vingts années de « tout ce qui compte c’est la famille ». Une famille qui se retrouve à devoir gérer un équilibre précaire, subissant le contrecoup de l’absence de Brian et surtout voyant Dom s’éloigner du droit chemin pour des raisons qui pourraient remettre en cause la timeline des films depuis le 5.

Niveau casting, on prend les mêmes, on redresse quelques carrosseries et on recommence. A noter l’arrivée de Charlize Theron, parfaite en méchante machiavélique, et aussi quelques caméos qui annoncent potentiellement des retours de vieux personnages pour le 9 et le 10 (oui, oui, vous avez bien lu), même … Oh et puis non, la surprise est vraiment énorme donc je vous la laisse. Mention spéciale pour la légende vivante Kurt Russell, au-dessus de la mêlée même en étant à 10% de son talent.

Niveau technique, F. Gary Gray réalise le tour de force de rendre le film encore plus spectaculaire que le 7 tout en employant beaucoup moins d’effets numériques. Sauf pour le sous-marin nucléaire, faut pas pousser. Mais globalement ça sent la tôle froissée en live, et on a presque mal pour les voitures. Et Dwayne Johnson est toujours un effet spécial à lui tout seul. The Rock, alias The Brahma Bull, alias The Special One (aussi appelé « Pouf dans ta gueule c’est celui qui dit qui y est ») aurait, semble-t-il, réalisé quelques plans du films. Probablement histoire de s’assurer que sa baston avec Jason « Caveman » Statham claque vraiment sa race.

On nous a promis un blockbuster apte à nous faire oublier la misère ambiante ? Contrat rempli très largement par ce Fast and Furious 8 qui mérite bien sa note.

Laurent
Laurent Administrator

Musicien, passionné de jeux vidéo et de cinéma fantastique.

follow me

Pin It on Pinterest

Share This