Salut la génération, j’espère que vous allez bien. Aujourd’hui on se retrouve pour parler du nouveau film des studios Pixar : Coco. Personnellement, j’avais une petite réserve quand à ce film et je ne sais pas trop pourquoi à vrai dire… Pourtant, les films Pixar, je suis fan. J’adore les Indestructibles (ndlr : ça tombe bien, la suite arrive bientôt !), le Monde de Nem, Toy Story, Montres & Compagnie mais, là, sans trop savoir pourquoi, j’avais un réel doute. Je pense que j’avais peur que ce film soit un peu trop marqué Disney avec des clichés autour du Mexique ou bien des chansons niaises et une morale à la « mords-moi le nœud » un peu comme dans La Reine des Neiges par exemple.
Et je ne dis pas ça parce que nous avons eu droit à un petit court métrage sur La Reine des Neiges pas du tout ! Et comme je ne vais parler QUE de Coco, je vous invite à regarder ma petite fiche consacrée à cette bouse de court-métrage. Je n’ai pas envie de mettre trop de sel dans cette vidéo parce que OUI, clairement, ce court-métrage et naze ; donc si vous voulez savoir pourquoi, allez voir ma petite review sur mon site : . Bon, revenons à COCO et quoi de mieux pour commencer que de vous parler du résumé du film : « Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz. Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d’amitié avec Hector, un gentil garçon mais un peu filou sur les bords. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révèlera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel… ».
Franchement, je n’avais pas connaissance du scénario avant d’aller au cinéma et franchement, je ne regrette pas du tout : car même si l’histoire est cousue de fil blanc, on est littéralement plongé dans le film mais je vais y revenir un peu plus tard. Sans plus tarder, passons aux points positifs du film :
1 – La couleur. Souvent dans les films que je vais voir, je dis que la Direction Artistique est magnifique, c’est d’autant plus vrai dans COCO. Vous n’imaginez pas à quel point ce film est beau et immersif. Littéralement, nous avons une explosion de couleurs et une vraie chaleur se dégage du film. On a envie d’aller au Mexique tout de suite après la séance. A cela s’ajoute les dessins des personnages qui sont saisissants; je pense à cette omniprésence des détails et aux textures saisissantes des personnages ultra-détaillées comme la petite fossette de Miguel ou bien encore la texture de peau de Mama COCO.
2 – Les thèmes abordés sont nombreux et étonnamment matures : Je m’attendais à voir un film doux et agréable, à la morale toute mielleuse mais alors PAS DU TOUT ! Ici, les thématiques abordées sont nombreuses et traitées avec une maturité déconcertante. En effet, si le film parle de la famille, il évoque aussi le poids des devoirs familiaux, l’héritage culturel mais également la quête permanente de la vérité, la volonté de suivre son idéal et l’affirmation de soi, la religion, les idoles, le monde du spectacle et bien entendu l’oubli et la mort. Quel ne fut pas mon étonnement à la fin de la projection. A la vérité, ce film m’a remué émotionnellement, surtout les 30 dernières minutes qui sont saisissantes et vous prennent aux tripes.
3 – Les musiques : à la différence de ces chansons faites pour le cash et dénuées de toute émotion et sincérité (La Reine des Neiges toi-même tu sais…) les chansons, peu nombreuses en plus, apportent une jolie touche au film et servent parfaitement l’histoire et le contexte est toujours posé au bon moment. J’entends par là que la chanson ne s’écoute pas juste comme ça pour le fun, elle fait sens avec son contexte et le poids des mots à vraiment une importance. Libérée, Délivrée mais ferme ta gueule, va mourir avec ton bonhomme de neige pédophile ! Pardon, cela ne se reproduira plus… enfin j’espère !
Et voilà, j’ai compté 3 points positifs de taille. Mais qu’en est-il des points négatifs ? Ce qui est sûr, c’est qu’ils ne gâchent pas le visionnage du film, disons juste qu’ils le parasite un tout petit peu; je m’explique :
1 – Le premier d’entre eux, c’est le début du film avec l’apparition d’un chien légèrement attardé et au chara-design franchement pas réussit à mon goût : Il est bête et laid, franchement, sur le coup, j’ai eu peur de voir un film avec des mascottes ratées mais toujours sources de produits dérivés. J’ai vraiment eu peur de voir un Olaf bis et finalement non, donc OUF ! Ce chien a une vraie importance mais cella implique mon deuxième point négatif :
2- Les créatures gardiennes. Alors je sais bien, c’est purement subjectif mais, je ne les trouve pas belles, trop de couleur et peu de sens mais surtout peu de développement. On ne connait par leur histoire et c’est regrettable.
3 – Enfin dernier point dont le parlais au début du film : Le scénario n’est pas le meilleur que j’ai vu… J’entends par là que tout est cousu de fil blanc : après les 20 premières minutes, j’avais déjà toutes les réponses et j’ai été un peu déçu de ne pas voir arriver quelque chose d’inattendu. C’est peut-être mon plus grand regret vis-à-vis de ce film mais je crois que j’ai une explication que je vais donner en conclusion.
Dans tous les cas, ce film est une réussite et il tord le cou de ce cliché insupportable disant que les dessins animés sont pour les enfants. NON, bordel de merde, La Reine des Neiges oui, c’est pour les enfants et les adultes sans cervelle. COCO est un film puissant et mature. Tellement mature que le scénario en pâti. Je veux dire par là que les sujets abordés ont une immense place dans le film et il aurait peut-être été trop lourd à développer avec un scénario encore plus développé. La lecture n’aurait pas été facilitée, je pense et c’est certainement pour ça qu’il n’y pas ou trop peu de surprises mais franchement, je n’ai pas boudé mon plaisir et je peux déjà vous dire que ce film d’animation sera le second du genre dans mon TOP 2017 ! Et voilà la génération, j’espère que ma critique vous aura plu, si c’est le cas, n’hésitez pas à la partager autour de vous, cela me fera extrêmement plaisir. Aussi, si vous voulez me soutenir, je vous invite à partager ma petite critique et à vous abonner à ma chaine pour ne rien rater. Alors j’en parle mais je ne sais pas si je dois : j’ai ouvert une page Tipeee. Oulala, le mec, il a 400 abonnés, il se sent plus pisser… Non plus sérieusement, rien ne vous y oblige et vous le savez mais j’explique sur ma page le pourquoi de mon Tipeee, alors si jamais vous voulez y contribuer, ce sera un véritable plaisir et par avance, je vous dis : MERCI. Sur ce, portez-vous bien, je vous dis Tchous !

Pin It on Pinterest

Share This