J’ai envie de commencer cet article par une citation de notre grand Charles : « Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. Montmartre, en ce temps-là, accrochait ses lilas jusque sous nos fenêtres… ». Nostalgie, quand tu nous tiens ! 12 avril 1992, l’empire Disney ouvre, à Marne-la-Vallée, son royaume enchanté le plus grand au monde (et le plus avancé technologiquement) : Eurodisney. Une merveille. Un enchantement de tout les instants. Un souvenir qui, petit à petit, à tendance à s’effacer tout doucement car certaines des attractions de la première heure commencent à tirer leur révérence. Aujourd’hui, revisitons ensemble l’extraordinaire Visionarium !

Bien avant Buzz Lightyear, le Visionarium nous régalait et nous faisait voyager à travers le temps et l’espace. D’un point de vue technique, le Visionarium utilisait une technologie appelée Circle-Vision, déjà présente dans les parcs américains. Le fonctionnement est simple : un film est tourné au moyen de neuf caméras montées sur un axe central et fonctionnant en synchronisation. Le film était ensuite projeté dans une salle à 360° sur neuf écrans, les projecteurs étant cachés entre chaque écran.

Nous étions accueillis dans la salle par l’inénarrable TimeKeeper, un robot scientifique ayant trouvé le moyen de voyager dans le temps, et sa collègue Nine-Eyes, qu’il envoie dans le passé. Ce qu’elle voit est retransmis sur les écrans.

S’en suivait un fantastique voyage dans le passé, où nous croisions les dinosaures, des grandes figures historiques, des visionnaires, etc… Mais vous allez pouvoir découvrir cela par vous-mêmes en visionnant la vidéo ci-dessous, filmée lors de la dernière de l’attraction en 2004 ! 

A cette époque, le film projeté dans l’attraction faisait la fierté d’Eurodisney car il était unique au monde. Tout comme sa boutique Constellation qui exposait des modèles réduits, et aussi comme le café des visionnaires. Dans la foulée, le Magic Kingdom d’Orlando créa une copie de l’attraction, tout comme Tokyo. Mais, le temps passant, les guests se désintéressèrent du Visionarium, qui tomba dans l’oubli. Voilà pourquoi, en 2004, la direction le remplaça par Buzz Lightyear.

Aux dernières nouvelles, la caméra Circle-Vision est quelque part en coulisse, et cette cher Nine-Eyes reste présente dans l’une des attractions du parc…

Si cet article vous a plut, n’hésitez pas à venir en discuter avec nous sur le groupe facebook Disneydôme, qui est plein d’excellent fans de Disney et de connaisseurs !