Arnaques en ligne : comment les identifier et vous protéger ?

Depuis déjà de nombreuses années, les arnaques en ligne n’épargnent aucun internaute, et ce, quel que soit le profil des victimes. Comment identifier une escroquerie sur le web, et surtout, comment vous protéger efficacement ? Qu’en est-il des VPN ou d’autres solutions considérées comme de véritables remparts de sécurité ? Ce guide fera le point sur ces sujets devenus essentiels.

Les arnaques en ligne en quelques mots

Brièvement, une escroquerie en ligne a pour but de soutirer des informations, de l’argent ou tout type de biens d’une victime.

Le développement d’Internet et des équipements connectés a naturellement favorisé la croissance du nombre d’escroqueries sur le web. L’INSEE a publié des données inquiétantes concernant ce phénomène, avec une moyenne de 35 % de Français exposés au phishing en 2019. Mais malgré un impact croissant des attaques de phishing et des autres méthodes employées par les pirates, les internautes ignorent souvent les techniques d’escroquerie les plus populaires sur le web, mais aussi certaines solutions réellement efficaces pour s’en prévenir (firewall, VPN…). Voici un tour d’horizon des différentes méthodes utilisées par les cybercriminels.

Les méthodes utilisées par les escrocs sur le web

Le phishing (ou hameçonnage)

Largement recensé sur le web, le phishing est une méthode aussi simple qu’efficace : l’envoi d’un lien malveillant sous un faux prétexte. Une fois cliqué, celui-ci permettra au pirate de soutirer certaines informations à sa victime.

Par ailleurs, l’émergence d’un nouveau terme « vishing » définit des escroqueries similaires basées sur une communication vocale (via Skype ou un numéro de téléphone portable, par exemple).

Le phishing (ou hameçonnage)
Source : shutterstock.com

Les fausses publicités (ou spams)

Présents depuis les années 90, les spams font référence à de fausses publicités proposant des produits ou services volontairement attrayants. Malheureusement, un simple clic sur ces annonces peut entraîner de lourdes conséquences, notamment l’installation de programmes malveillants tels que des spywares.

L’usurpation de professionnels (fausse assistance technique)

L’usurpation d’identité de professionnels consiste à incarner une entité de confiance (banque, assistance technique, etc.) et repose généralement sur l’envoi d’emails. Ceux-ci suggèrent alors la modification d’un identifiant, par exemple, afin de vous faire cliquer sur un lien malveillant en vue de pirater votre compte ou de soutirer de précieuses informations.

Le chantage (ou doxxing)

Le doxxing est une méthode de pirates qui repose sur le chantage (les ransomwares sont ici de parfaits exemples). La récupération ou détention d’informations personnelles reste évidemment une condition sine qua none pour appliquer ce type d’arnaque.

Les fausses rencontres en ligne (brouteurs)

Les fausses rencontres en ligne sont d’autres arnaques en ligne basées sur l’ingénierie sociale. Ici, des personnes malveillantes (brouteurs) présentent de faux profils attrayants afin de subtiliser à leurs victimes des sommes parfois vertigineuses.

Les fausses livraisons de colis

Enfin, les fausses livraisons de colis sont des arnaques très largement recensées depuis 2020. Le principe est simple : une victime reçoit un mail ou un SMS invitant à reprogrammer la livraison d’un colis. Sans surprise, l’usurpation d’identité d’une société telle que La Poste, Mondial Relay ou encore TNT est toujours vérifiée, les liens envoyés menant vers de faux sites destinés à récolter des données personnelles.

Les fausses livraisons de colis
Source : shutterstock.com

Comment vous protéger efficacement ?

Votre comportement sur le web est essentiel

Dans un premier temps, il est essentiel de rappeler que le comportement d’un internaute est la première recommandation capable de diminuer drastiquement les risques liés aux arnaques en ligne. Ainsi, prenez soin de :

  • Ne pas cliquer sur des liens douteux ;
  • Vérifier l’émetteur d’un email que vous pourriez considérer comme suspect ;
  • Vérifier soigneusement la barre d’adresse de votre navigateur à la recherche d’erreurs dans l’URL ;
  • Ne pas divulguer des informations sensibles (notamment vos mots de passe) ;
  • Utiliser exclusivement votre application bancaire pour gérer vos transactions en ligne.

Limitez votre empreinte en ligne

Limitez également les inscriptions sur le web dans la mesure du possible. En effet, en limitant la création de comptes en ligne, vous limiterez également les risques d’escroqueries. Veillez également à utiliser un mot de passe unique pour chaque service : de cette façon, si un escroc parvient à pirater l’un d’entre eux, vos autres comptes resteront protégés.

Utilisez des outils reconnus pour leur efficacité

Enfin, certains outils peuvent maximiser considérablement votre protection en ligne.

L’usage d’un VPN est essentiel pour sécuriser votre connexion et protéger vos informations personnelles. Notez que certains VPN disposent de fonctionnalités supplémentaires destinées à bloquer les liens et logiciels malveillants. L’utilisation d’un gestionnaire de mots de passe vous aidera par ailleurs à créer et enregistrer des mots de passe forts en toute sécurité. Autant d’outils qui assureront votre tranquillité d’esprit en ligne.

Les dernières nouvelles

Vous voulez rester au courant des dernières nouvelles ?

Nous aimerions avoir de vos nouvelles ! Veuillez remplir vos coordonnées et nous resterons en contact. C'est aussi simple que cela !