Acheter une voiture neuve en boîte automatique : pourquoi est-ce plus cher qu’une manuelle ?

En 2021, les voitures à boîtes automatiques ont représenté 54 % des achats neufs dans l’Hexagone. Il s’agit d’une véritable révolution pour le marché français de l’auto. Effectivement, les automatiques atteignaient à peine les 9 % des ventes de véhicules neufs en 2010. Ces données démontrent une évolution des appréhensions vis-à-vis des automatiques. Elles pourraient même accaparer 80 % du marché d’ici à 2030.

Quels sont les avantages d’une boîte automatique ?

Une voiture neuve en boîte automatique se démarque avant tout par le confort de conduite. En effet, le véhicule procède au passage de rapport sans l’intervention de la personne au volant. Vous n’avez donc plus besoin de penser aux vitesses. Cette option est très prisée jeunes, mais méprisée par les inconditionnels de moteurs thermiques. Ainsi, les plateformes spécialisées insistent souvent sur le type de boîte embarqué, lorsque vous cherchez votre voiture neuve sur le site

Le mépris des automobilistes français vient en grande partie des boîtes de vitesse des années 1980. À l’époque, ces équipements étaient caractérisés par une certaine lenteur des changements de régime et une expérience de conduite monotone. La réticence des passionnés était alors compréhensible et même justifiée. L’évolution technique a néanmoins permis de résoudre ces problèmes.

Les constructeurs ont par ailleurs développé diverses fonctionnalités pour améliorer le confort de conduite sur les modèles à boîte automatique. Désormais, vous pouvez profiter des effets du double embrayage, de la variation continue, du convertisseur de couple… Ces innovations ont rendu les voitures automatiques plus dynamiques et agréables à conduire. 

D’autre part, la boîte automatique est propice à l’écoconduite. Cette méthode est aujourd’hui préconisée pour réduire la consommation et le niveau d’émissions de CO2 des voitures. Elle consiste notamment à éviter les changements de régime brutaux et tardifs. De même, vous ne devez pas rétrograder et freiner brusquement. Autrement dit, vous devez conduire de manière régulière et fluide. Il s’agit justement du style de conduite dicté par la boîte automatique. 

Quels sont les avantages d’une boîte automatique ?
Source : Everyonephoto Studio / Shutterstock.com

Pourquoi une voiture en boîte automatique est-elle plus chère qu’une manuelle ?

En général, une voiture neuve en boîte automatique est plus chère qu’un modèle à rapport manuel. La différence est surtout visible en changeant uniquement cette option sur deux véhicules identiques (marque, modèle et finitions). Dans d’autres conditions, vous aurez des difficultés à cerner le surcoût lié à la boîte de vitesse automatique. Cet écart vient notamment : 

  • D’un processus de fabrication plus long et plus onéreux ;
  • De composants spécifiques relativement rares (et donc cher) ;
  • D’un volume de production moins important par rapport aux boîtes manuelles ;
  • D’une politique tarifaire valorisant le gain de confort sur les automatiques.

Pour le même modèle, la différence de prix varie en moyenne entre 1 000 et 2 500 euros. Elle dépend toutefois du type de boîte automatique privilégié par la marque. Ainsi, l’écart est estimé entre :

  • 700 et 1 000 euros pour une boîte de vitesse à simple embrayage ;
  • 1500 et 2 000 euros pour un mécanisme à double embrayage ;
  • 1600 et 2500 euros, pour une boîte CVT (transmission à variation continue) ou une boîte à convertisseur de couple.

Il reste néanmoins possible de trouver une différence de prix limitée entre les boîtes manuelles et automatiques. Sur le segment des citadines par exemple, l’écart peut varier entre 300 et 700 euros en fonction des constructeurs. En tout cas, les modèles à boîtes automatiques sont le plus souvent plus chers que les versions manuelles sur le marché du neuf. 

Pourquoi une voiture en boîte automatique est-elle plus chère qu’une manuelle ?
Source : shutterstock.com

Est-ce la fin des manuelles ?

Une voiture neuve en boîte automatique est actuellement un pléonasme sur le marché de l’électrique grand public. En effet, les boîtes manuelles sont seulement présentes sur des concept-cars pour l’instant. L’idée s’avère cependant paradoxale dans un contexte favorisant l’écoconduite. L’industrie automobile compte par ailleurs généraliser la motorisation électrique à l’horizon 2035. En toute logique, les boîtes de vitesses manuelles devraient disparaître progressivement. 

Cette tendance semble être confirmée par la raréfaction des voitures thermiques neuves à boîtes manuelles. De plus, Aston Martin et Volkswagen ont déjà annoncé l’abandon de ce type de boîte de vitesse d’ici à 2030. Le constructeur allemand est historiquement reconnu pour sa capacité à anticiper l’évolution du secteur. Ainsi, son projet peut être considéré comme un signe supplémentaire de la fin des manuelles. 

Au-delà des émissions de CO2, la conduite manuelle a tendance à consommer plus d’énergie que l’automatique. Ce défaut pourrait même perdurer après le basculement vers l’électrique. D’ailleurs, les principaux acteurs de ce segment n’ont pas opté par hasard pour les boîtes automatiques. La disparition des boîtes manuelles semble donc inévitable au regard de la hausse des prix de l’énergie.

Cela dit, certains concept-cars peuvent encore offrir un avenir aux boîtes de vitesses manuelles, même sur des marchés confidentiels. Le concept Jeep Wrangler Magneto fait notamment partie des plus prometteurs avec sa boîte à 6 rapports. Il est équipé d’une motorisation 100 % électrique de 3,6 litres et d’un système d’embrayage assez similaire à celui d’un modèle thermique. Dévoilée en 2019, la Ford Mustang Lithium est tout aussi intéressante. Elle propose 6 vitesses sur une boîte Getrag prévue pour les courses d’accélération.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Les dernières nouvelles

Vous voulez rester au courant des dernières nouvelles ?

Nous aimerions avoir de vos nouvelles ! Veuillez remplir vos coordonnées et nous resterons en contact. C'est aussi simple que cela !